Ramona Dutil

Tout sur mon univers par écrit.
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un mentor inattendu

Un mentor inattendu - Ramona Dutil

« Je préfère marcher avec un ami dans l’obscurité, que seul dans la lumière. » Cette réflexion me fait parfois penser à une étudiante dont j’ai fait la connaissance sur les bancs d’école, il y a une vingtaine d’années. Je suis originaire de Québec, j’y ai d’ailleurs grandi jusqu’à mon baccalauréat. L’emménagement à Montréal m’a dépaysé au début, mais je m’y suis habitué au bout de deux trois semaines. J’avais en outre, pas mal d’amis, mais une a particulièrement marqué le temps où j’étais à Montréal.

Comment aider tout en étant honnête ?

Quand je l’ai rencontrée, nous étions alors en deuxième année d’Université. Un jour, elle m’a abordé à la bibliothèque pour me demander un coup de pouce sur certaines matières. Je lui ai répondu que j’aiderais bien avec plaisir. Mais à ce moment-là, je n’imaginais pas que cette rencontre, pas tout à fait fortuite, allait avoir une influence, certes partiellement, sur ma manière d’appréhender les choses. Ce n’était pourtant pas la première fois que je donnais un coup de main à une autre étudiante. Certaines de mes amies me disaient d’ailleurs, en plaisantant, que je devrais facturer toutes les heures que je consacrer à ces étudiantes de première ou deuxième année. Mais ce serait contre ma personnalité… Pour en revenir à cette étudiante, la toute première fois, on avait prévu de parler droit fiscal. Elle voulait notamment que je l’aide à cerner les marges de manœuvres d’une entreprise en matière de planification financière à Montreal.

Jusqu’où va l’entraide  

Mais l’ambiance, ce jour-là, n’avait rien avoir avec celle d’un cours particulier. Car elle n’était pas venue pour que je lui explique tout, mais plutôt, pour confronter ses idées aux miennes. À tout ce que je disais, elle rajoutait toujours un commentaire. Bref, on discutait, on débattait plus que je ne lui enseignais. Je remarquais qu’elle ne prenait pratiquement pas de notes. Quand je lui ai demandé pourquoi, elle m’a expliqué que sa méthode consistait à comprendre les grands principes. Ensuite, elle rédigeait ses propres réflexions en se basant sur des cas très pratiques, donc sur la jurisprudence. Cela lui permettait d’avoir une longueur d’avance sur tous les autres. En adoptant sa méthode, et en la recommandant aujourd’hui à mon fils, je fais d’elle un mentor inattendu. Plus futée et plus expérimentée, je ne regrette pas cet échange avec elle. Ça m’a même permis d’anticiper l’avenir de mon petit bonhomme.

 

The author:

author

Amusante et pétillante, ça c’est moi! On me considère comme une joie de vivre sur deux pattes. J’adore la vie dans son ensemble et je me fais un plaisir de partager cette passion au quotidien sur le Web. Touche à tout et curieuse, ce blogue vous fera découvrir un paquet de trucs passionnants! Eh oui, je suis comme ça!