Ramona Dutil

Tout sur mon univers par écrit.
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Plus rien ne rime sans toi

Plus rien ne rime sans toi - Ramona Dutil

Je vis avec mon copain depuis 4 ans et demi. Nous ne voulions pas nous précipiter et on s'est donné le temps avant d'entrer dans le vif de notre relation et de s'engager dans un mariage. Ses parents ne sont pas faciles avec moi. C'est aussi une des raisons pour lesquelles on a préféré rester neutre pour l'instant. Mais j'ai bien l'impression que jamais sa famille ne m'aimera. J'ai beau faire des efforts, mais en vain. Je suis absolument certaine que même si je lui offrais des bijoux en diamants, ma belle-mère ne me donnerait même pas un vrai sourire. Chaque fois qu'on leur rend visite, elle fait l'hypocrite et rigole devant son fils, mais dès qu'il a le dos tourné, elle me lance des regards accusateurs et menaçants. Je ne suis plus tout à fait jeune pourtant. Depuis peu, je ressentais le désir de devenir une femme accomplie. Je désirais qu'on se marie et je voulais avoir des enfants. Je souhaiterais avoir une fille et un garçon. J'ai même déjà réfléchi au nom que nous pourrions leur donner. Et c'est donc devenu un grand dilemme. Je craignais toujours que sa mère finisse un jour par nous séparer. Bien qu'elle ne parle pas à son fils du fait qu'elle ne veut pas de moi comme belle-fille, elle me l'a déjà fait remarquer à plusieurs reprises. Quoi qu'il en soit, j'étais bien décidé à faire ma vie avec mon amoureux. Je lui ai donc parlé de tout ça, de mes désirs, des problèmes avec ma belle-famille surtout sa mère. Il fut d'abord étonné, mais le jour d'après, il est allé parler seul à ses parents. J'ignore ce qu'il a bien dû leur dire, il n'a jamais voulu m'en parler, mais en tout cas, la dame a arrêté de me harceler. J'ignore s'il a mis en place une barrière ou un système de drainage mais depuis tout va de mieux en mieux. Je suis actuellement enceinte de mon premier enfant et la semaine prochaine, on a rendez-vous avec le gynécologue pour voir le sexe du bébé. En tout cas, on a convenu de l'appeler Stéphane si c'est un garçon, et Stéphanie si c'est une fille. Je ne crains plus de perdre un jour mon mari. Je me demande tout de même si je saurai être une bonne mère. Je n'ai jamais appris à m'occuper des petits. Je lis des livres maintenant sur comment être maman.

 

The author:

author

Amusante et pétillante, ça c’est moi! On me considère comme une joie de vivre sur deux pattes. J’adore la vie dans son ensemble et je me fais un plaisir de partager cette passion au quotidien sur le Web. Touche à tout et curieuse, ce blogue vous fera découvrir un paquet de trucs passionnants! Eh oui, je suis comme ça!