Ramona Dutil

Tout sur mon univers par écrit.
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon merveilleux lévrier afghan

Mon merveilleux lévrier afghan - Ramona Dutil

Vers cinq heures de l’après-midi, alors que je m’apprêtais à sortir pour faire quelques courses en ville, j’ai entendu la porte de mon entrée s’ouvrir. Surprise, car je n’attendais personne, et que mes amis et ma famille ne rentrent pas chez moi sans s’annoncer avant, et que mon chien n’ait pas aboyé pour me signaler la présence d’un individu indésirable, j’ai écouté avec attention les bruits qui venaient de mon rez-de-chaussée. Je me suis mise en haut des escaliers, mais je ne voyais pas la personne qui était entré dans mon domicile, sans mon autorisation. Au bout de cinq minutes, environ, je suis descendue. Je ne pensais pas que Jojo avait réussi à ouvrir la porte, je ne l’avais probablement pas fermée correctement. Jojo est mon chien, un lévrier afghan. Ses longs poils et sa taille imposante, puisqu’il m’arrive au niveau des hanches, en font un animal atypique.

Meredith et John avaient une portée de chiots de cette race, et il m’avait proposé d’en prendre un. Au début, je n’avais pas vu l’intérêt d’avoir un animal, mais quand j’ai vu ces adorables boules de poil, j’ai adoré jouer avec elles, et finalement, je me suis décidée. Celui qui me semblait le plus calme s’était attaché à moi. Il me suivait dans la pièce où mes amis avaient installé leur mère et sa portée. Je l’ai nommé Joli, son nom, plutôt court, a été raccourci par mes neveux qui se sont empressés de le baptiser Jojo. Lorsque je suis allée voir Meredith, la semaine dernière, elle avait, de nouveau, des chiots à donner. J’ai donc diffusé cette information sur le réseau social où je possède un profil. Deux jours plus tard, trois des petits de la chienne étaient adoptés.

Mon amie m’a parlé de ce spécialiste en décontamination moisissures rosemère, dont j’ai gardé les coordonnées. Je lui ai raconté l’habitude étonnante de mon chien, qui se cache sous le porche, en s’aplatissant le plus possible. Il attend que je vienne presque à sa hauteur pour me surprendre et se jeter sur moi. Il pose ses pattes sur mes épaules et il essaie, de sa grande langue, de me lécher le visage. Comme cette manifestation est plus gentille et drôle que désagréable, je ne l’en ai pas dissuadé. Maintenant qu’il est grand et fort, le maîtriser est beaucoup plus difficile. Mon amie m’a donné quelques trucs pour que je canalise l’énergie du grand animal.

 

The author:

author

Amusante et pétillante, ça c’est moi! On me considère comme une joie de vivre sur deux pattes. J’adore la vie dans son ensemble et je me fais un plaisir de partager cette passion au quotidien sur le Web. Touche à tout et curieuse, ce blogue vous fera découvrir un paquet de trucs passionnants! Eh oui, je suis comme ça!