Ramona Dutil

Tout sur mon univers par écrit.
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Découvrir le macramé

Découvrir le macramé - Ramona Dutil

Ma nouvelle lubie se trouve être la fabrication de suspensions en macramé. J’ai découvert des tutoriels sur Internet, très simples à suivre, et j’ai commencé par créer de petits jardins suspendus de cette façon. Ce furent mes amis qui trouvèrent cette nouvelle décoration charmante. Je dus en fabriquer presque à la chaîne, car tout le monde en voulait. J’ai commencé à chercher les meilleurs pots à suspendre. Tout d’abord, j’ai pris des pots en terre cuite vernissée que j’avais eu dans un vide-garage. Avec le tissage, il donnait un aspect très nature à la pièce où ils étaient suspendus. Mélissa les aima tant, que je les lui ai donné, et que j’en fis d’autres pour moi. J’avais gardé de vieux pots à confiture, très épais, où j’ai alterné les couches de terre et de graviers colorés. L’effet est très joli et je les ai mis dans ma cuisine, au-dessus de mon étagère murale.

Comme je suis les conseils de mes parents, je suis allé voir la même femme qui travaille pour l'ordre des CPA Montreal, qu’ils voient depuis toujours. J’ai été très satisfaite de ses recommandations. Comme j’étais en ville, j’en ai profité pour aller voir Madeleine, la reine de la récupération. Elle garde toutes les boîtes à chaussures pour en faire des rangements. Elle les recouvre de papier coloré et je reconnais que son bureau est non seulement très joli, mais aussi, très bien ordonné. Elle fabrique des origamis qu’elle colle sur ses boîtes, ou qu’elle suspend. Elle m’avait suggéré d’employer des fils de nuances différentes, mais dans les mêmes teintes pour faire mes macramé. Après avoir fait quelques suspensions, je voulais me mettre au tissage mural.

C’est totalement dans la tendance actuelle de posséder ce type de tissage d’accroché sur un mur. Pour ma part, j’avais entrepris ce tressage pour le mettre devant ma penderie. Je n’arrive pas à avoir des vêtements bien rangés par couleur, et elle est un peu surchargée, je préfère qu’elle soit plus discrète, un effet que je tentais de créer en mettant ce rideau. Madeleine avait passé une grosse commande, car elle tricote. Elle m’avait pris des laines épaisses, en alpaga, pour que je fasse un tapis. Sur une toile à canevas, il suffit de coudre des pompons, faciles à réaliser. En alternant les petits et les gros, ainsi que les couleurs, la carpette est originale. De retour à mon appartement, j’ai donc cousu mes pompons de laine sur la toile, comme je l’avais vu dans une vidéo sur Internet. Le résultat est saisissant de beauté.

 

The author:

author

Amusante et pétillante, ça c’est moi! On me considère comme une joie de vivre sur deux pattes. J’adore la vie dans son ensemble et je me fais un plaisir de partager cette passion au quotidien sur le Web. Touche à tout et curieuse, ce blogue vous fera découvrir un paquet de trucs passionnants! Eh oui, je suis comme ça!